ActiveSeed 01 45 44 11 44

Bien préparer sa retraite : vieillir serein

TREE.png
ACTIVESEED
EXPERTISE
5 min
19/01/2023
Bien préparer sa retraite : vieillir serein

A la retraite, doit-on revoir son train de vie à la baisse ? Non : avec de l’anticipation, il est possible de générer des revenus supplémentaires. Et ce, même en dehors des régimes complémentaires. Voici un panorama des actions à entreprendre au plus tôt pour bien préparer sa retraite et en profiter pleinement.

Comment fonctionne le régime de retraite en France ?

Le système de retraite français est qualifié de système « par répartition ». Les cotisations sociales des actifs financent les pensions des retraités.

Il existe plusieurs régimes de retraite en France, notamment le régime général de la Sécurité sociale, qui couvre la plupart des employés du privé, et les régimes spéciaux, qui couvrent certains secteurs d’activité (fonction publique, enseignement, militaire, etc.).

Pour ouvrir droit à une retraite, il faut remplir certaines conditions. Les principales sont : avoir atteint l’âge de départ à la retraite, avoir cotisé pendant un certain nombre d’années (les règles de cotisation varient selon les régimes) et avoir exercé une activité professionnelle rémunérée. Il faut atteindre 62 ans pour obtenir la retraite anticipée. Le taux plein s’obtient désormais à 67 ans.

Le montant de la retraite dépend du salaire moyen sur les meilleures années de carrière et du nombre de trimestres cotisés. Depuis 2003, les retraites sont indexées sur l’inflation.

Il est possible de prolonger sa carrière et de cotiser au-delà de l’âge légal de départ à la retraite, ce qui permet de majorer sa retraite.

Votre carrière professionnelle a été discontinue ? Vous ne souhaitez pas attendre 67 ans pour prendre votre retraite ? Alors, si vous avez suffisamment anticipé, des solutions existent pour que retraite ne rime pas avec appauvrissement.

Pourquoi s’y prendre tôt pour épargner ?

Vous l’avez compris : pour bénéficier d’une retraite confortable, mieux vaut se préparer dès qu’on entre dans la vie active.

Retraite : le plus tôt est le mieux !

Plus vous commencez tôt à épargner, plus vous avez de temps pour laisser votre argent fructifier. Comment ? Grâce aux intérêts composés. Cela signifie que l’argent que vous placez aujourd’hui va non seulement croître grâce aux intérêts qu’il génère, mais que ces intérêts eux-mêmes vont générer des intérêts, et ainsi de suite. Donc, même si vous n’investissez que très peu chaque mois, en commençant tôt, vous pouvez obtenir une épargne considérable à la retraite.

À l’inverse, plus vous attendez pour commencer à mettre de l’argent de côté, plus il vous faudra épargner chaque mois pour atteindre votre objectif de revenu une fois à la retraite.

Enfin, il est important de se souvenir que nous ne savons jamais ce qui peut arriver dans l’avenir. En commençant à économiser tôt pour votre retraite, vous vous assurez que vous avez une épargne solide en cas de coup dur, comme une maladie grave ou un licenciement. De cette façon, vous pouvez être plus serein quant à votre avenir financier.

Comment préparer sa retraite à 40 ans ?

La constitution d’un capital retraite satisfaisant est un effort à entreprendre sur le long terme. Il n’y a pas une stratégie meilleure qu’une autre. Cependant, il y a plusieurs bons réflexes à adopter pour vous préparer à la retraite dès 40 ans :

  • Établissez le revenu cible de votre retraite : réfléchissez à la façon dont vous souhaitez passer votre retraite et définissez des objectifs financiers pour y parvenir.
  • Faites le point sur vos finances : examinez vos actifs et vos dettes, et établissez un budget pour savoir combien vous devez épargner chaque mois pour atteindre vos ambitions de retraite.
  • Prenez des dispositions : si votre employeur ne propose pas de plan de retraite, envisagez d’ouvrir un compte d’épargne-retraite individuel (IRA) ou de participer à un plan de retraite autonome (SEP).
  • Commencez à épargner : mettez en place un plan d’épargne et commencez à mettre de côté autant que possible chaque mois. Si vous êtes en mesure de le faire, augmentez vos contributions au fil du temps.
  • Diversifiez vos investissements : ne mettez pas tous vos placements dans le même panier. Étudiez les différentes options d’investissement et diversifiez vos actifs afin de réduire votre risque.
  • Pensez à la couverture de santé : lorsque vous prenez votre retraite, vous perdez souvent la couverture de santé complémentaire offerte par votre employeur. Assurez-vous de disposer d’une mutuelle santé adéquate en vue de votre retraite.
  • Faites le point sur vos ressources à terme : si vous êtes en droit de percevoir une pension de retraite, assurez-vous de comprendre comment elle s’intégrera dans votre plan financier une fois que vous aurez arrêté de travailler.

En suivant ces étapes, vous serez sur la bonne voie pour une retraite financièrement stable et confortable. N’oubliez pas que plus vous commencez tôt à planifier votre retraite, plus vous aurez de temps pour épargner et investir. Ceci vous aidera à atteindre vos objectifs de retraite plus facilement.

Comment se constituer un complément de revenus à la retraite ?

Plusieurs dispositifs à l’initiative de votre employeur ou à la vôtre sont disponibles pour se constituer un complément de revenus à la retraite.

La retraite complémentaire

C’est un dispositif qui permet aux salariés du privé et aux travailleurs indépendants de compléter le montant de leur retraite. Elle est gérée par des organismes privés (AGIRC-ARRCO pour les salariés du privé, et MSA pour les travailleurs agricoles).

Les cotisations pour la retraite complémentaire sont obligatoires pour les salariés du privé et facultatives pour les travailleurs indépendants. Elles sont prélevées sur le salaire ou les revenus des travailleurs et versées aux organismes de retraite complémentaire.

Son montant dépend du salaire moyen sur les meilleures années de carrière et du nombre de trimestres cotisés. Il est versé en plus de la retraite de base, qui est versée par le régime général de la Sécurité sociale. Il est possible de cotiser à la retraite complémentaire au-delà de l’âge légal de départ à la retraite. Ceci permet de majorer la retraite complémentaire.

Le Plan Épargne-Retraite, ou PER

Le Plan d’Épargne-Retraite (PER) est un dispositif instauré en 2019 par la loi Pacte. Il permet aux particuliers de se constituer un complément de revenus pour la retraite. Il existe plusieurs types de PER :

  • Le PER individuel, qui engage chaque particulier à souscrire un contrat d’épargne-retraite à son nom.
  • Le PER collectif ou PERCO, qui est proposé par l’employeur. Il incite les salariés à cotiser à un plan d’épargne-retraite collectif.
  • Le Plan d’Épargne-Retraite populaire ou PERP, qui est un plan d’épargne-retraite individuel ouvert à tous et qui offre des avantages fiscaux.

Les cotisations pour le PER sont versées sur un compte d’épargne-retraite et sont investies en vue de constituer un capital à la retraite. Le capital est versé sous forme de rente viagère ou de capital au moment de la retraite.

Le PER permet de bénéficier d’avantages fiscaux sous certaines conditions. Les versements sont déductibles des revenus imposables dans la limite de certains plafonds. Les gains sont exonérés d’impôt sur le revenu à condition que le capital soit versé sous forme de rente viagère.

L’assurance-vie

Ce produit d’épargne permet de se constituer un capital à la retraite ou de transmettre un patrimoine à ses proches. Elle repose sur le principe de l’épargne et de l’assurance. L’épargne est investie en vue de produire des gains (intérêts, dividendes, plus-values). L’assurance quant à elle garantit le versement d’un capital ou d’une rente en cas de décès ou de survie jusqu’à un âge déterminé.

À vous de trouver le produit parfait pour votre retraite

Il existe plusieurs types d’assurance-vie, qui proposent des modalités de gestion et de fiscalité différentes. Avez ce produit, vous préparez votre retraite de multiples manières :

  • En investissant sur des supports en unités de compte (PEA, obligations, fonds immobiliers, SCPI, etc.), qui peuvent générer des gains à long terme.
  • En bénéficiant d’une fiscalité avantageuse : les gains sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux jusqu’à 8 ans (au-delà, ils sont soumis à des prélèvements forfaitaires). De plus, ils peuvent être transmis à ses proches en franchise de droits de succession.

L’assurance-vie peut comporter une garantie « décès », qui permet de transmettre un capital ou une rente à ses proches en cas de décès avant l’âge de la retraite.

Il est important de bien étudier les différentes offres et de choisir un contrat adapté à ses besoins et à sa situation financière.

Focus sur le contrat Loi Madelin

Ce contrat permet aux travailleurs non salariés, tels que les artisans, de se constituer un complément de revenus pour la retraite ou de couvrir des risques liés à leur activité (incapacité de travail, décès, invalidité). Il prévoit des avantages fiscaux pour les cotisations versées par les indépendants. Les cotisations sont déductibles des revenus imposables dans la limite de certains plafonds. Les prestations versées (rentes, capitaux) sont exonérées d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Autres moyens pour augmenter ses revenus

Avez-vous pensé à investir dans l’immobilier, avec l’achat d’un logement locatif ? Si vous êtes propriétaire de votre résidence principale, pourquoi ne pas louer de temps à autre une des chambres en meublé ? Ce sont d’excellents moyens d’assurer une rentrée d’argent en parallèle des versements de la retraite.

Quelle aide pour préparer sa retraite ?

En fonction de votre situation personnelle actuelle et à venir, il vous appartient de choisir une stratégie de placements adaptée à vos besoins, à votre projet de vie et à votre situation financière. Des spécialistes sont à votre écoute pour bâtir le meilleur scénario pour vous constituer un patrimoine financier mobilisable à l’arrêt de votre activité professionnelle.

Le simulateur

À ce titre, plusieurs moyens sont disponibles pour évaluer le montant approximatif des revenus complémentaires perçus à la retraite. Les plus autonomes choisiront de le faire à l’aide d’un simulateur. Un simulateur de retraite est un outil en ligne qui permet d’estimer le montant de sa future retraite en fonction de différents paramètres (âge, salaire, relevé de carrière, etc.). Il existe plusieurs simulateurs en France, proposés par les organismes de retraite, les banques et les assurances ou encore par des sites internet indépendants.

Les experts à votre service

Les plus prudents peuvent se faire conseiller par un expert en gestion de patrimoine financier. Il vous informe sur les différents placements disponibles. Leur rendement respectif et le risque attaché à chacun de ces investissements sont décortiqués afin de déterminer les solutions les plus avantageuses dans votre cas.

Vous aimez faire vos démarches depuis chez vous ? Pas de souci ! Sollicitez la plateforme digitale ActiveSeed. Elle est reliée à un service de gestion qui offre des produits d’investissement visant une performance de qualité. Voilà qui est idéal pour se projeter dans l’avenir, n’est-ce pas ?

ActiveSeed
Fermer